You are currently viewing Une alternative à OneNote et Word innovante et géniale !

Pendant 15 ans, OneNote a été le logiciel que j’ai le plus utilisé au quotidien. Il était ouverte quasi en permanence sur mon PC, et relativement souvent sur mon smartphone. 1122 pages écrites au total… Mais j’ai finalement trouvé une alternative à OneNote qui correspond mieux à mes besoins.

Tout est parti d’une petite épine dans le pied que je trainais depuis longtemps avec OneNote…

Le problème des extraits de code

Outre mon intérêt pour les outils bureautiques, je suis aussi développeur et formateur en développement informatique. J’utilisais donc beaucoup OneNote pour prendre des notes sur des tas de choses en relation avec le dev (veille technologique, techniques de programmation, préparation de mes formations…etc.).

Qui dit développement, dit code source. Mes notes liées aux dev étaient donc truffées d’extraits de code source. C’est là que le bât blesse : OneNote est peu adapté à l’insertion d’extraits de code.

A l’idéal, un extrait de code doit :

  • être bien indenté, sans espaces superflus en début de lignes
  • conserver la coloration syntaxique
  • utiliser une police à largeur fixe
  • se démarquer du texte situé avant et après, par un encadré ou une couleur de fond par exemple
  • être facile à modifier
  • afficher les numéros de ligne sur le côté pour pouvoir y faire référence
Extrait de code tel qu'il s'affiche dans Typora
Un extrait de code comme je les aime

OneNote et les extraits de code

OneNote n’offre aucune fonction intégrée couvrant les besoins que je viens de décrire, comme vous pouvez le coir ci-dessous.

Extrait de code brut dans OneNote
Un extrait de code brut dans OneNote,

La meilleure technique que j’avais trouvée pour créer des blocs de code dignes de ce nom dans OneNote était de :

  1. Créer un tableau à une seule cellule
  2. Y coller l’extrait de code déjà indenté et coloré depuis Visual Studio ou Visual Studio Code (qui permettent de copier le code au format HTML, reconnu par OneNote).
  3. Modifier la police de l’extrait en Consolas 10
  4. Affecter une langue non reconnue au texte de ce tableau pour que la vérification orthographique ne souligne pas tout en rouge.
  5. Supprimer l’éventuelle couleur de fond du texte
  6. Sélectionner une couleur de fond pour le tableau

Quand il s’agissait de code VBA issu d’Excel, je devais commencer par le coller dans Visual Studio Code pour avoir la coloration syntaxique, avant de le copier-coller dans OneNote.

Répétez ça des centaines… des milliers de fois. Au bout d’un moment, ça finit par lasser. Et puis si je devais rajouter manuellement une ligne au milieu d’un extrait de code, c’était la galère, car je perdais la coloration syntaxique sur cette ligne.

J’espérais que Microsoft finisse par ajouter quelques fonctionnalités dédiées aux développeurs dans OneNote, mais ce n’est jamais arrivé…

Malgré ça, comme j’appréciais énormément OneNote pour le reste, je n’envisageais pas de m’en séparer juste à cause de ça. Et puis je ne connaissais pas d’alternative vraiment intéressante à OneNote qui gère les extraits de code.

La révolution Markdown

Ces dernières années, durant mes sessions de formations pour développeurs, j’ai présenté et distribué mes cours et exercices sous forme de fichiers Word. Et malheureusement j’ai eu les mêmes problématiques que dans OneNote concernant les blocs de code (indentation, coloration, mise en forme…).

En Novembre 2021, j’ai animé une nouvelle formation en entreprise. Mais cette fois, j’ai eu envie de moderniser mes cours et de les mettre sous forme de site web.

Je savais déjà que le format Markdown permet d’insérer très facilement des blocs de code bien formatés dans du texte. C’est un format d’écriture très simple et puissant, très utilisé pour créer des docs et pages web. Alors je me suis dit qu’il serait très bien adapté pour mes cours.

Markdown, une alternative à OneNote pour insérer facilement des extraits de code biens formatés
Un extrait de syntaxe Markdown avec un titre et un bloc de code

Je me suis donc mis à chercher des outils pour créer un site de doc en Markdown de façon propre et efficace. J’ai ainsi découvert Docsify, un outil extrêmement souple et productif. Vous pouvez voir le résultat sur mon site de cours C# par exemple.

Durant plusieurs semaines je me suis donc intéressé de près au Markdown et à la façon de transformer des documents Word en Markdown.

Je me suis aperçu que le Markdown avait un énorme potentiel, et pas seulement pour les développeurs !

Je me suis dit qu’il serait aussi génial pour prendre des notes et créer toutes sortes de documents textes. Je reviendrai sur ce potentiel à la fin de cet article.

J’avais donc de plus en plus envie de trouver une alternative à OneNote gérant le format Markdown !

A la recherche d’alternatives à OneNote

Je me suis alors mis activement à étudier les éditeurs Markdown existants sur le marché.

Au gré de mes recherches, j’ai découvert divers éditeurs en ligne ou installés comme Typora, Zettlr, Zettel Notes, Obsidian, des modules spécialisés pour le Markdown pour Visual Studio Code…etc.

Cet article devrait aussi vous intéresser :  Maîtrisez les titres dans Word

Mes critères de sélection

Je cherchais un ou plusieurs outil(s) possédant les fonctionnalités suivantes, que j’appréciais beaucoup dans OneNote :

  • L’affichage de toutes mes notes sous forme d’une arborescence facilement navigable
  • Une zone de recherche performante, permettant de rechercher un texte dans l’ensemble des notes
  • La possibilité d’intégrer facilement des tableaux, images et liens hypertexte dans mes notes
  • Une correction orthographique (même basique, comme celle de OneNote)
  • La possibilité d’éditer mes notes sur smartphone

Il fallait en plus que cet outil gère bien les blocs de code, puisque c’est ce qui m’avait à la base incité à trouver une alternative à OneNote.

La découverte de Typora

Le hasard fait quelques fois drôlement bien les choses, comme vous allez le voir !

J’ai passé 2 semaines à découvrir et tester Zettlr, un bon logiciel open source. Il m’a semblé vraiment prometteur, mais j’étais tout de même un peu frustré par les capacités limitées de l’éditeur Markdown qui rendaient l’écriture et la consultation de notes pas très agréables.

J’ai appris dans le même temps que Typora était sorti en version 1.0 quelques semaines auparavant. C’était la première version commerciale de ce logiciel, après plusieurs années de développement en version béta.

typora

J’avais déjà essayé un peu Typora lorsqu’il était en version béta gratuite, mais il ne m’avait pas entièrement convaincu. Par curiosité, j’ai tout de même regardé ce que proposait cette version commerciale soit-disant bien plus aboutie. J’ai donc installé la version d’essai gratuite de 15 jours pour faire quelques essais.

Je ne l’ai pas regretté, car j’ai été vraiment impressionné par l’ergonomie, la productivité et la richesse fonctionnelle de Typora 1.0 ! (Bien supérieures à celles des versions béta).

Typora répond à tous les critères principaux mentionnés précédemment, et mêmes à d’autres critères moins importants. De plus, il est vraiment bon marché : 16 € pour une licence à vie pour 3 machines !

Je tenais donc le premier élément de ma solution alternative à OneNote ! J’étais déjà aux anges !

Restait maintenant à trouver une application pour smartphone Android, car Typora n’existe pas en tant qu’appli smartphone.

La découverte de Zettel Notes

Une nouveau cadeau m’est tombé du ciel : Zettel Notes.

Zettel Notes, une superbe alternative à OneNote sur smartphone

Il se trouve que cette appli gratuite déjà bien avancée, était en phase de développement très actif au moment de mes recherches. J’ai vu que son auteur faisait un excellent boulot en sortant des fonctionnalités très intéressantes à un rythme soutenu. Parmi elles, il y en avait 4 essentielles pour moi :

  • La synchronisation des notes via le cloud et la possibilité d’y accéder hors connexion
  • Une navigation et une recherche efficaces dans les notes
  • Un bon rendu des notes
  • Un éditeur Markdown très correct

Un seul point me chagrinait : la synchro était disponible uniquement pour Dropbox, alors que j’utilisais plutôt OneDrive et pCloud.

Il existe des applis dédiées à la synchro d’un dossier local du smartphone avec un dossier cloud, mais je trouve cela un peu lourd. Alors j’ai décidé finalement de transférer mes fichiers de notes sur Dropbox.

J’avais en fait déjà un compte depuis plusieurs années, que je n’utilisais pas. Après un peu de dépoussiérage, j’ai constaté que Dropbox avait bien évolué. J’ai même découvert avec bonheur qu’il était bien plus adapté que OneDrive pour les fichiers Markdown ! En effet, Dropbox permet de voir le rendu HTML des fichiers Markdown directement dans le navigateur. Cela peut être bien pratique pour consulter ses notes sur un autre ordi.

Cette fois, j’avais donc solution alternative à OneNote complète et super performante pour gérer mes notes sur PC et smartphone !

Sauf qu’il restait un détail à régler, et pas des moindres : comment transformer mes pages OneNote existantes en fichiers Markdown ?

Exporter des pages OneNote en Markdown

Hors de question d’exporter mes 1122 pages OneNote une par une ! (Hé oui, on peut en écrire des choses en 15 ans…! ;-))

Il y avait en fait 3 gros problèmes à résoudre :

  • OneNote ne permet d’exporter les pages en Markdown
  • Il permet d’exporter en Word, mais une seule section à la fois. Donc même si j’arrivais à convertir les documents Word en Markdown, ce n’était pas intéressant.
  • Le format Markdown ne permet pas de gérer toutes les possibilités du format OneNote (disposition libre de blocs de texte, certaines mise en formes, fichiers intégrés, dessins…)

Heureusement, mes pages OneNote étaient dans leur très grande majorité simples, avec un seule bloc de texte contenant des titres, tableaux, images et quelques indicateurs. Donc très peu d’éléments non gérables en Markdown.

Je me suis donc lancé dans la création de mon propre logiciel d’exportation en masse de pages OneNote.

OneNoteExport
Mon logiciel d’exportation en masse de pages OneNote

Ce logiciel permet de créer une arborescence de dossiers et fichiers Markdown :

  • Un dossier pour chaque bloc-notes, groupe de sections et section
  • Un fichier Markdown pour chaque page OneNote

Il m’a fallu une bonne semaine de travail acharné pour le développer et l’affiner, mais le jeu en valait la chandelle. Toutes mes notes sont désormais sous forme de fichiers Markdown, et je peux donc les ouvrir dans Typora !

Même si tout n’est pas parfait et que je dois corriger manuellement certains détails, ce n’est pas un problème. Je fais ces retouches petit à petit lorsque je relis mes notes.

NB/ Si vous êtes intéressé par le logiciel que j’ai développé, n’hésitez pas à me contacter par email.

Cet article devrait aussi vous intéresser :  Table des matières Word : création, mise à jour et alternatives

Le potentiel du Markdown

logo Markdown

Markdown est un langage très simple à apprendre et très puissant, pour créer des documents au format texte.
Il n’est pas fait pour distribuer des documents mis en forme, contrairement au format Word ou PDF. En revanche, il est très simple d’exporter un fichier Markdown en page web ou en document au format docx, odt, PDF, ePub ou autre, avec une mise en forme de qualité professionnelle.

Je ferai un article dédié au Markdown pour décrire plus en détail ses possibilités. Comme je l’ai mentionné plus haut, mon site de cours en ligne est créé à partir de fichiers Markdown transformés en HTML et CSS grâce à l’outil Docsify. Une fois le système mis en place, mes pages de cours sont beaucoup plus simples a écrire que dans Word, pour un rendu visuel bien meilleur 😉

NB/ J’ai lu aussi qu’il était possible de créer des présentations style PowerPoint au format Markdown avec des outils comme Marp. Je n’ai pas essayé, mais ça semble intéressant.

Les forces de Typora

Au quotidien, j’utilise désormais Typora comme alternative à OneNote et Word. Typora permet entre autres de :

  • Ecrire en Markdown de façon simple et productive, en mode WYSIWYG. C’est-à-dire que le rendu HTML se fait en direct dans l’éditeur et non dans un panneau séparé. Les fichiers sont donc faciles à éditer, tout en étant agréables à lire (encore plus que dans OneNote).
  • Imprimer et exporter les fichiers aux formats HTML, PDF, Word, LibreOffice, ePub, LaTex et Wiki.
  • Afficher un plan du document sur le côté, construit à partir de ses titres, comme dans Word (cf. capture ci-dessous)
  • Créer des dossiers et des fichiers Markdown directement depuis son explorateur intégré (comme les sections et pages dans OneNote)
  • Rechercher du texte dans l’ensemble des fichiers de l’arborescence
  • Personnaliser l’interface via des thèmes prédéfinis ou en modifiant soi-même les styles CSS des polices, titres, tableaux, fond de page…etc. (exemple dans la capture ci-dessous)
  • Créer très facilement des liens hypertextes vers des pages web ou d’autres fichiers Markdown
  • Créer et éditer facilement les tableaux à la souris pour ajouter ou supprimer des lignes et colonnes
  • Afficher des icônes à l’aide de codes prédéfinis (exemple : :warning: affiche un panneau triangulaire jaune). On peut s’en servir comme les indicateurs de OneNote.
  • …et bien d’autres choses que je décrirai dans une vidéo de présentation

Pour écrire des lettres ou autres documents à imprimer, j’utilise donc désormais Typora à la place de Word. Pour envoyer les documents par mail, il me suffit de les exporter en PDF.

Typora plan
Un article ouvert dans Typora, avec plan affiché sur la gauche et couleurs de titre et de fond de page personnalisées

En synthèse

Vous venez de voir le cheminement qui m’a amené à trouver une solution alternative à OneNote, plus adaptée à mes besoins.

De nouvelles possibilités

Le Markdown et les outils qui exploitent ce format m’ont aussi ouvert de nouvelles possibilités auxquelles je n’avais pas pensé au départ. Par exemple :

  • Typora me permet d’exporter un fichier Markdown en PDF en créant automatiquement une page de garde et des en-têtes et pied de page, à partir des infos contenues dans l’en-tête YAML du fichier.
  • Le module Markdown Viewer pour Chrome / Edge me permet de visualiser mes notes dans le navigateur, en affichant un sommaire sur le côté (comme dans Typora).
  • Je peux modifier entièrement le rendu de mes notes de façon centralisée grâce à des feuilles de styles
  • Les fichiers Markdown sont visibles et déplaçables depuis l’explorateur Windows, comme n’importe quel fichier, contrairement à des pages OneNote.

C’est pour moi un vrai plaisir d’utiliser ces outils au quotidien !

Typora comme alternative à OneNote et Word

Je continue de penser que OneNote et Word sont de très bon logiciels, même si je ne les utilise plus. Et pour moi, Office reste incontournable pour Excel, et dans une moindre mesure PowerPoint.

Mais ce qui me plait énormément dans la solution Markdown + Typora + Zettel Notes + Dropbox, c’est que :

  • Elle permet d’être moins dépendant des grosses entreprises Microsoft ou Google. Je trouve sain que des solutions alternatives se développent. Surtout lorsqu’elles sont d’excellente qualité et pour la plupart gratuites.
  • Le Markdown est un format standard très simple et désormais répandu, qui est suffisant pour créer 99% des documents texte qu’on utilise au quotidien. Et si besoin il peut être étendu par du HTML pour créer des mises en page ou mises en formes complexes.
  • En utilisant OneNote, Evernotes ou Notion par exemple, on devient totalement dépendant d’un logiciel, car nos notes ne sont éditables qu’à travers ce logiciel. Au contraire, des fichiers Markdown indépendants restent éditables par toutes sortes d’outils (même le simple Notepad par exemple), ce qui en fait la solution la plus ouverte, universelle et pérenne qui soit.
  • Il existe de plus en plus d’outils pour éditer, visualiser et transformer le Markdown. En plus de ceux que j’ai cités tout au long de cet article, il y a l’incontournable Visual Studio Code, Notepad++, Pandoc, Writage, Dillinger…et d’autres.

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire. Seriez-vous prêt(e) vous aussi à essayer le format Markdown et les outils dont j’ai parlé, pour gérer vos notes et fichiers texte ?

votes
Notez cet article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires